SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Hamiyeh après avoir rencontré Dukan : Nous menons les réformes avec conviction

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Ali Hamiyeh, a confirmé que « la visite du coordinateur de l’aide internationale pour le Liban, l’ambassadeur Pierre Dukan, est la deuxième pour le ministère, où la discussion avec lui a porté sur les réformes menées par le ministère après la formation du gouvernement libanais. »

Il a déclaré : « Nous avons pris des mesures de réforme non pas parce que nous sommes soumis à la pression internationale de qui que ce soit, mais nous les prenons dans toutes les installations parce que nous en sommes convaincus. Sans réforme, il n’est pas possible de fournir au trésor public des revenus pour fortifier la décision politique du gouvernement libanais. »

De plus, il a ajouté : « Le port de Beyrouth est un élément vital et essentiel, de même que l’aéroport international Rafic Hariri et il y a d’autres installations, en plus des propriétés maritimes. Nous avons également discuté avec l’ambassadeur Dukan que le Fonds monétaire international peut faire partie de la solution, et nous accueillons toute personne qui veut aider le Liban, mais c’est en accord avec sa vision et ses intérêts. Nous devons plutôt, en tant que gouvernement, trouver d’autres solutions pour apporter des revenus supplémentaires au trésor public par le biais de bons investissements, d’une bonne gouvernance et de réformes des services publics de l’État libanais. »

Le ministre Hamiyeh a souligné son désir que « la décision politique libanaise ne soit plus dépendante de la question de l’argent qui viendra de l’étranger ».

Et il a souligné qu’il est « en train de préparer des propositions qui seront envoyées au Premier ministre sur des projets et des lois, ainsi qu’une proposition d’amendement des décrets grâce auxquels nous pouvons augmenter les revenus publics, de sorte que le ministère soit un partenaire clé dans l’approvisionnement du trésor public qui améliore les éléments de résilience. »

Hamiyeh a annoncé qu’il se rendra dans la capitale française le mois prochain pour discuter avec son homologue français des questions liées aux deux ministères, et il visitera plusieurs ports et aéroports de Paris ainsi que la Société nationale des chemins de fer (SNCF) pour bénéficier de l’expertise française dans ce domaine et activer les relations entre les deux pays dans ce contexte.

Aussi, le ministre Hamiyeh a souligné : « Les discussions avec la France sont hebdomadaires et tournent maintenant autour de la qualité et de la quantité. L’ambassade de France au Liban joue également un rôle important dans le transfert d’idées », notant que « l’aspect positif de cette question commence à donner des résultats positifs.Nous devons donc saisir l’occasion dans l’intérêt de notre pays et de notre peuple, et le gouvernement français compte sur les réformes que nous entreprenons. »

À son tour, l’ambassadeur Dukan a salué les réformes menées par le ministère dans ses installations.