SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2021, Wednesday |

Haroun: les hôpitaux ne sont pas en mesure de recevoir une autre forte vague de virus

Le chef du Syndicat des propriétaires d’hôpitaux, Sleiman Haroun, a indiqué que « la hausse du taux de change du dollar, qui s’est accompagnée de la suppression des subventions sur la plupart des fournitures médicales, a entraîné une augmentation des frais d’hospitalisation, et c’est ce que supporte le patient. »

Il a expliqué dans une interview à la radio, que « le service de santé militaire a augmenté son tarif quatre fois, et la coopérative d’employés a 70%, tandis que la sécurité sociale est restée au même prix, et s’il veut l’augmenter, il doit augmenter les abonnements, et cette question n’est pas acceptable actuellement. »

Il a souligné que « les hôpitaux ne sont pas en mesure de rouvrir les départements « Corona » qui ont été fermés, et également de recevoir une autre forte vague de virus », révélant que « la subvention à l’oxygène et aux vêtements de protection a été levée, et qu’il est possible que le coût de l’oxygène atteigne les limites de deux millions de livres libanaises c’est-à-dire que le coût d’un patient «Corona» en soins ne soit pas inférieur à 6 millions de livres. »