SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Hassan : Pour lever le secret bancaire sur les comptes gérés par les entreprises pharmaceutiques

Le ministre de la Santé du gouvernement intérimaire, Hamad Hassan, a affirmé que la question des subventions aux médicaments n’est pas une question d’humeur et qu’il faut éviter les enchères médiatiques qui sapent la confiance dans le secteur pharmaceutique au Liban.

Après sa rencontre avec le président Michel Aoun, Hassan a déclaré : « Nous voulons de la transparence dans les chiffres, et nous demandons qu’une lettre soit levée pour lever le secret bancaire sur les comptes subventionnés, spécifiquement pour les entreprises pharmaceutiques. »

Il a ajouté : « Son Excellence, le Président, nous a informé du plan vertical et horizontal qu’il a recommandé concernant la question de la vaccination, et nous l’avons informé du  » marathon  » qui sera organisé à chaque période. Aoun a présenté la bonne situation sanitaire du pays et le développement du processus de vaccination pour faire face à l’épidémie de Corona, la crise des médicaments et les moyens de la traiter.

Dans un contexte connexe, le chef du syndicat des importateurs de médicaments, Karim Jabara, a indiqué que les médicaments au Liban sont suffisants, et nous avons livré en 2021 aux pharmacies 30 pour cent de plus que la quantité qui a été livrée l’année précédente, mais les médicaments ne parviennent pas au citoyen correctement.

Il a expliqué que le stock sera livré sur le marché, mais qu’il ne pourra satisfaire le marché que pendant un mois.

Jabara a confirmé dans une déclaration télévisée que la contrebande ne passe pas par l’importateur, et que tous les cas de contrebande qui ont été attrapés le sont par des gangs qui travaillent sur la même problématique.