SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2021, Tuesday |

Hoballah : Respecter une fabrication correcte et conforme aux spécifications

Le ministre de l’Industrie du gouvernement intérimaire, Imad Hoballah, a présidé une réunion des ingénieurs du ministère, en présence du directeur général Danny Gadeon. Il a donné ses directives en termes de délivrance de licences et certificats industriels, de rigueur dans les divulgations, de contrôle des usines, d’examen des produits et articles, de leur conformité aux spécifications et de leur respect des normes de sécurité, de santé publique, d’hygiène et d’environnement.

Il a souligné que « la bonne fabrication facilite le processus d’exportation à l’étranger et donne au produit une crédibilité auprès des consommateurs. »

Il a averti que « la fraude et la manipulation doivent être évitées dans ces circonstances difficiles », appelant les ingénieurs à « fournir aux personnes impliquées dans les usines l’expertise nécessaire pour une production correcte et de qualité. »

Il a souligné « la nécessité de coopérer avec d’autres ministères et départements, en particulier avec les fédérations de municipalités dans toutes les régions, et de se coordonner avec eux en termes de détection, de contrôle et de fermeture des usines sans licence. »

À l’issue de la réunion, une série de décisions ont été prises, notamment :

1- Préparation d’une décision concernant la déclaration des usines partenaires
2- Préparation d’une décision sur les mesures visant à prévenir la fraude et la manipulation de la production
3- Préparation d’une décision sur les spécifications requises pour une bonne production, le prélèvement d’échantillons et la réalisation des tests obligatoires.
4- Préparation d’une décision sur la rigueur dans la délivrance des certificats industriels.
5- Préparation d’une lettre au Ministère de l’Intérieur et des Municipalités qui inclut un mécanisme de coordination avec les gouverneurs et les unions municipales.
En ce qui concerne le certificat d’origine, il a été décidé de l’accorder strictement et de généraliser la nécessité de demander ce certificat 48 heures avant de s’en prévaloir.
Par ailleurs, il a été demandé de faire un rapport sur les entrepôts connectés et/ou séparés.