SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Hochstein de Ain al-Tineh : Berri a joué un rôle de premier plan

Le président du Parlement Nabih Berri a reçu à Ain El-Tineh, le médiateur américain pour la démarcation de la frontière maritime sud, Amos Hochstein et la délégation qui l’accompagne, en présence de l’ambassadrice américaine Dorothy Shea.

Après la réunion, Hochstein a pris la parole et a déclaré : « La discussion a été bonne et constructive avec le président du Parlement Nabih Berri, avec qui j’ai eu plusieurs rencontres au cours des dix dernières années. J’apprécie ses efforts sur cette voie afin de parvenir à cet accord, qui sera très important pour le peuple libanais et l’économie libanaise. J’ai toujours apprécié la sincérité, la franchise et les efforts du Président Berri, qui ont été un catalyseur pour parvenir à ce que nous avons atteint aujourd’hui, en espérant que cela sera un stimulus positif pour les Libanais et l’économie. À mon avis, ce jour est un jour historique et est dans l’intérêt de tout le peuple libanais, afin qu’il puisse développer une nouvelle économie caractérisée par l’ouverture et la transparence, où ses bénéfices et ses ressources reviennent à tous les Libanais. »

En réponse à une question visant à savoir si les résultats des élections israéliennes ont une incidence sur le sort de l’accord, et si le président Berri a fait des commentaires sur l’ « accord », Hochstein a déclaré : « Le président Berri a joué un rôle de premier plan au cours des dix dernières années dans la direction de ce processus, et je l’ai rencontré au cours de cette période à plusieurs reprises, et il soutient fortement la situation dans laquelle nous sommes aujourd’hui. »

Dans la partie liée aux élections israéliennes, il a déclaré : « Ces élections ne sont pas les premières et elles ne sont pas les dernières, et il y aura des élections à d’autres moments. Il s’agit d’un accord entre deux gouvernements et il est contraignant pour eux et restera en vigueur quelles que soient les élections ultérieures et les gouvernements successifs. Je ne m’inquiète pas de la mise en œuvre de cet accord. »

Il a ajouté : « Indépendamment des résultats des élections, et indépendamment de qui sera le prochain président du Liban, je suis sûr que cet accord est sûr et protégé. Les deux gouvernements sont engagés individuellement et séparément à mettre en œuvre cet accord ».