SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 January 2023, Friday |

Ibrahim Kanaan : La Banque Mondiale attend un livre écrit pour allouer 959 millions de dollars au Liban !

La Commission des finances et du budget, a tenu une session présidée par le député, Ibrahim Kanaan, et cela pour examiner et évaluer les prêts accordés et non réalisés avec la Banque mondiale, en présence du ministre des Finances du gouvernement Ghazi Wazni, et de plusieurs députés.

Après la session, Kanaan a déclaré : « La session était importante, dans le contexte de la discussion des prêts d’une valeur de 959 millions sur un milliard et 600 millions de dollars de la Banque mondiale qui ne sont pas mis en œuvre au Liban. La réunion a pour but de discuter de la réaffectation des prêts qui n’ont pas été mis en œuvre. Cela oblige le Liban à étudier ses priorités gouvernementales et parlementaires afin de prendre une décision sur ce qui n’est pas nécessaire pour le moment, et de ces decisions, comme augmenter le prêt de 300 millions de dollars alloué aux transports publics, au prêt de 246 millions de dollars approuvé pour la solidarité sociale par le Parlement, qui est une question importante et plus utile dans la situation actuelle.

Il ajoute : « Il s’est avéré que l’exécution des prêts, comme celle qui avait été prévue pour le lac Qaroun, avait pris du retard depuis 2016. Et la Banque mondiale a le droit, d’annuler l’accord de prêt unilatéral, comme le Liban. Les représentants de la Banque mondiale qui ont participé à la réunion d’aujourd’hui, et qui avaient examiné avec les ministres concernés cette question, ont indiqué qu’ils étaient prêts à réexaminer et à allouer cette question, qui est importante pour le Liban, et qui n’exige pas de nouveau prêt, mais plutôt une solution pour le Liban, car ces fonds sont un important moyen de rationaliser l’appui.

Il poursuit : « Le Liban perd tout contact et toute autorisation de prêt, comme cela a été le cas auparavant. Le Directeur de la Banque mondiale a déclaré que le Liban était l’un des pays les plus touchés. Voulons-nous que cet effondrement se poursuive? Ou cherchons-nous à retrouver la confiance perdue ? Cela n’oblige pas le Gouvernement à agir et à traduire dans les faits ses préparatifs.

Dans le meme contexte, Kanaan a annoncé qu’il « a pris la décision, au sein du Comité des finances, de tenir une série de réunions avec la Banque mondiale, les conseils et les ministères où l’exécution des projets a pris du retard, en particulier s’il existe des possibilités d’améliorer l’état de santé de la population, l’expérience en matière de vaccination avec le Ministère de la santé a été un succès selon la Banque mondiale, ainsi qu’un potentiel en matière de logement social et de projets d’infrastructure avec le Conseil pour le développement et la reconstruction ».

De plus, il a déclaré : « Nous exercerons nos fonctions en tant que commission des finances conformément à notre fonction législative et de surveillance. Nous allons compléter la surveillance, et nous espérons qu’elle motivera le gouvernement intérimaire à jouer son rôle dans ce domaine. On a appris du ministre des Finances le début des négociations, qui doivent se poursuivre, car le milliard de dollars est important dans le contexte d’en bénéficier dans le cadre de la hausse et de la rationalisation des subventions. La Banque mondiale attend une lettre écrite pour la réaffectation.

Enfin, il a souligné qu' »il y aura une session en présence du vice-Premier ministre qui se trouve hors du Liban, et avec les ministères des Affaires sociales, de la Santé, de l’Éducation, des Travaux publics et du Conseil du développement et de la reconstruction, pour corriger tout qui est perdue , et de confirmer la coordination avec l’autorité centrale et les références internationales, afin de ne pas perdre le dernier point de confiance internationale en Liban. »