SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 December 2021, Monday |

Il a été tué après avoir été attiré au sein du camp de Burj Al-Barajneh

Le 26-04-2021, Ammar Muhammad Kattan (né en 1988, de nationalité syrienne) a quitté son domicile, situé dans la localité d’Al-Laylaki – Dahiyeh, pour une destination inconnue, et la communication entre lui et sa famille a été perdue.

La Division de l’information a intensifié ses procédures de terrain et d’information pour découvrir son destin, et le 3-5-2021, elle a trouvé lors d’une de ses patrouilles dans la plaine de la ville de Talia dans la Bekaa, une voiture utilisée par lui, un type de « bmw », de couleur bleu foncé, et des traces de taches de sang ont été remarquées à l’intérieur de sa voiture.

Suite au suivi technique et informationnel effectué par ces unités, elles sont parvenues à l’identification de deux personnes soupçonnées d’avoir attiré Ammar susmentionné par le biais des médias sociaux dans le camp de Burj Al-Barjneh, précisément :

A.A. (né en 1988, palestinien), et il a des antécédents de vol, d’extorsion et de violation de la moralité publique. A.K. (né en 2003, libanais) le 7-5-2021, et suite à des opérations de contrôle et de surveillance, une force spéciale de la division a pu arrêter le premier dans la localité de Ghobeiry, et le second dans la ville de Rayak – Bekaa.

Lors de leur interrogatoire, ils ont avoué avoir attiré la victime dans le camp de Burj Al-Barajneh dans le but de lui dérober son argent, en utilisant un faux compte au nom d’une fille via l’application « Facebook ». Et ils l’ont tué le 29/04/2021, après qu’il soit tombé dans un piège de séduction, de sorte qu’il a été amené dans la maison du premier détenu, l’ont frappé, et ensuite l’ont attaché avec une corde, puis ils l’ont étranglé jusqu’à ce qu’il rende son dernier souffle. Ils lui ont ensuite volé 100 dollars / 250 livres libanaises, ainsi que son téléphone portable, et lorsque la nuit est tombée, ils ont transporté le corps dans le coffre de la voiture – à bord de laquelle il était venu – jusqu’aux abords de la ville de Janta dans la Bekaa, où ils l’ont jeté, puis ont versé de l’acide dessus, pour le dégrader. Ensuite, ils ont vendu la voiture à Brital pour 300 dollars.

Le corps de la victime a été retrouvé dans les environs de la ville de Jinta, après que les détenus aient indiqué son emplacement.

L’exigence légale a été prise contre eux, et ils ont été déposés avec la voiture saisie par l’autorité compétente, basée sur le décision du pouvoir judiciaire.