SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 October 2021, Monday |

Ils ont accepté de faire passer de l’essence en contrebande… Lisez ce qui s’est passé

La Direction générale des Forces de sécurité intérieure – Division des relations publiques a publié la déclaration suivante :

« Le 7-7-2021 dans la localité de Rumaila, et à la suite des opérations de surveillance, l’une des patrouilles de la Division de l’information des Forces de sécurité intérieure soupçonnait un pétrolier arrêté de nuit à l’intérieur d’une station-service, les lumières sont allumées éteint, et il est rempli d’essence à l’aide des tuyaux des machines par lesquelles les citoyens sont vendus.

En conséquence, le chauffeur du camion-citerne et l’employé de la gare ont été arrêtés, et ils sont :
p. M. (né en 1982, libanais)
B. p. (né en 1996, syrien)
En les interrogeant, ils ont admis avoir rempli le camion-citerne d’essence afin de la vendre au marché noir, sur la base d’un accord entre le propriétaire du camion-citerne et le propriétaire de la station.

Le 7-10-2021, en entendant le propriétaire du pétrolier appelé : (BB, né en 1984, libanais), il a reconnu avoir vendu de l’essence au marché noir à un prix plus cher que le prix officiel en accord avec le propriétaire de la station dénommée:(AZ, né en 1981, libanais).

Le réservoir et la quantité d’essence remplie à l’intérieur, estimée à environ 9000 litres, ont été saisis.

La station-service a été scellée avec de la cire rouge, et la quantité d’essence stockée à l’intérieur, estimée à environ 15000 litres, en plus de une quantité de mazut.

L’exigence légale a été exécutée contre les deux mentionnés et le propriétaire du réservoir a été arrêté, et des rapports de recherche et d’enquête ont été diffusés contre le reste des personnes impliquées, et des travaux sont en cours, et cela pour les arrêter.