SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2021, Friday |

« Information internationale »: 3 millions de Libanais résidant dans des conditions difficiles

L' »information internationale SAL » a publié un rapport marquant la pauvreté au Liban en montrant d’où les aspects de richesse en presence de la crise.

Le rapport indiquait:
Les chiffres et les estimations disponibles sont les suivants:
Le nombre de Libanais résidant au Liban est estimé à environ 4,3 millions.
Le taux de pauvreté est estimé à 55% des résidents libanais, soit environ 2.365 millions de Libanais. Parmi eux, 25% sont en dessous du seuil de pauvreté:1.075 million libanais dont le revenu est insuffisant pour fournir des quantités suffisantes et saines de nourriture.Et 30% d’entre eux sont au-dessus du seuil de pauvreté, soit 1.290 million libanais dont les revenus sont suffisants pour fournir le déjeuner, mais ils souffrent de conditions de vie difficiles telles que le logement, l’habillement, l’éducation, etc.
Environ 45% des résidents libanais ne bénéficient d’aucune couverture sanitaire à l’exception de celle fournie par le ministère de la Santé publique.
La plupart des régions libanaises souffrent de coupures d’électricité de plus de 10 heures par jour.

Les services de base, en particulier l’eau à usage domestique, ne sont pas disponibles dans la plupart des logements, en particulier en été, il est donc nécessaire de creuser des puits privés et d’acheter des citernes. L’eau potable n’est pas meme disponible ou la majorité des Libanais ne lui font pas confiance.
Le niveau de l’enseignement dans les écoles publiques dans lesquelles 32% des étudiants au stade de l’enseignement préuniversitaire général.Dans le magazine mensuel (Les élèves des écoles publiques représentent 32% des élèves libanais et l’augmentation annuelle est de 6 600 élèves) et 5% environ sont riches, soit 215 000 Libanais.
Plus de 95% des travailleurs libanais reçoivent leurs salaires en livres libanaises, qui ont perdu 767% de sa valeur.
Le taux d’inflation a atteint 85% en 2020 et 26% au cours des quatre premiers mois de 2021, soit 111%.
Le coût des denrées alimentaires de consommation de base pour une famille de 5 membres est passé de 450000 livres par mois en 2019 à environ 1.250 millions de livres par mois.Voire le magazine mensuel (Prix de 100 produits alimentaires et de consommation, en mai 2020 a augmenté de 25%) sachant que 70% des travailleurs au Liban ont un salaire mensuel compris entre 1,5 million de livres et 3 millions de livres.
Le taux de chômage a atteint 35%, soit environ 480 000, et il y en a environ 300 000 qui travaillent par intermittence dans des professions qui ne constituent pas une continuité. Voire le magazine mensuel(Chômage au Liban: atteindra-t-il un million de chômeurs?)
ِAu contraire de ce qui était attendu, Il y a beaucoup de clients dans la plupart des restaurants malgré leurs prix élevés ainsi que dans de nombreux magasins de vêtements et de chaussures, et il y a des réservations et une occupation avec un taux élevé dans les hôtels… Ces apparences suggèrent que les chiffres mentionnés ci-dessus sont incorrects: les Libanais sont-ils prospères?
La pauvreté existe dans les banlieues et ouest de Beyrouth, Tripoli, Hermel, Akkar, Minieh, Danniyeh, et de nombreuses régions du Mont-Liban, et par contre les aspects du bien-être sont présents à travers ce que nous avons mentionné. Pour expliquer ce phénomène de bien-être, nous citons ce qui suit:
Il y a 5% des riches riches, soit environ 215 000 personnes, du nombre de résidents libanais dont le pouvoir d’achat est élevé.
Il y a environ 200 000 familles, soit environ 850 000 personnes, qui reçoivent des envois de fonds de l’étranger de leur famille et de leurs proches, et la valeur de ces envois se situe entre 200 et 2 000 dollars par mois, ce qui donne à ce groupe un pouvoir d’achat élevé.Selom une des organisation de transfert d’argent électronique,le montant des transferts de l’étranger à travers elle atteint 150 millions de dollars par mois.Et selon les estimations de la Banque mondiale,le total des envois de fonds des travailleurs à l’étranger est estimé à environ 7 milliards de dollars par an.
Il y a des Libanais qui ont d’importants dépôts dans les banques (y compris la catégorie des 5% des riches et des riches). Au cours de la dernière période, ils ont pu retirer et transférer 36 milliards de dollars de leurs dépôts, dont environ 12 milliards en dollars américains, et ont donc une capacité de dépenses élevée. Voire le magazine mensuel (Baisse des dépôts bancaires: 11,1 milliards de dollars).
Le nombre de Libanais qui voyageaient chaque année pour passer leurs vacances à l’étranger est estimé à 300-500 mille Libanais, en particulier ceux qui allaient en Turquie, en Égypte, à Chypre. Certains d’entre eux, et en raison du de taux de change de la livre libanaise contre le dollar, ils se sont tournés vers le tourisme intérieur, ce qui a entraîné une amélioration du secteur du tourisme et de l’hôtellerie.
Avec le début de l’été, de nombreux Libanais travaillant à l’étranger ont commencé à venir au Liban pour passer les vacances d’été pour plusieurs raisons, y compris ce qui est traditionnel, et l’une des raisons est le faible coût de la vie au Liban pour ceux qui possèdent des devises étrangères, et à cause des restrictions de Corona l’année dernière.
Ainsi, on voit qu’il y a environ un million de Libanais qui ont un pouvoir financier et d’achat élevé et des revenus élevés en dollars(Les 5% des riches Libanais + 850000 Libanais qui reçoivent des envois de fonds en devises étrangères de l’étranger) d’où les aspects de richesse en presence de la crise.