SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2021, Tuesday |

Jabbara: Pompage des médicaments chroniques sur le marché sous l’approbation du « Central »

Le président de l’Association des importateurs pharmaceutiques Karim Jabbara a expliqué que depuis le début de la crise, les entreprises ont adopté la livraison d’un nombre spécifique de médicaments à chaque pharmacie en fonction de leurs besoins, tout en enregistrant une « demande anormale » résultant de la ruée, ce qui a renforcé l’interruption périodique des médicaments.

Il a souligné qu’il y avait des « travailleurs d’urgence » qui ont contribué à la création d’une « grande confusion »: la première est la réticence des entreprises exportatrices à envoyer des marchandises au Liban après avoir de plus en plus parlé de faillite de l’Etat et d’incapacité à payer les factures, et la seconde est la décision de la Banque du Liban d’imposer une pré-approbation avant de procéder à des transactions.

Il a expliqué que de nombreuses expéditions de médicaments que l’entreprise avait importées avant la décision de la banque « sont toujours en attente et ne peuvent pas être déchargées en attendant l’approbation », soulignant que « cette commande technique a conduit à l’échec des fournisseurs à livrer certains entrepôts dont le stock diminue de jour en jour ». Par conséquent, le « pompage » des médicaments chroniques sur le marché est actuellement approuvé par la Banque du Liban.

    la source :
  • NNA