SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 January 2023, Sunday |

Jean Gebran: L’objectif du rationnement est d’assurer le fournissement d’eau aux citoyens et assurer la continuité

Le Président du Conseil d’Administration et Directeur Général de L’eau de beirut et Mont Liban Jean Gebran a estimé que  » L’objectif actuel de l’institution est de fournir l’eau aux personnes et d’assurer la continuité au milieu des circonstances difficiles dans lesquelles la valeur des salaires des employés devenus a diminué. »

Il a souligné dans un communiqué que « l’institution essaie toujours de trouver des solutions alternatives, avec le rationnement sévère de l’électricité, elle a eu recours à des générateurs électriques et en a obtenu un certain nombre des donateurs et d’institutions partenaires internationales telles que l’USAID, l’UNICEF et la Banque mondiale. »Sans ceux-ci, les services auraient beaucoup diminué en raison du prix élevé du dollar car la correction de tout dysfonctionnement des générateurs, ce qui arrive fréquemment, est payée en dollar que la Fondation n’est pas autorisée à utiliser.Nous avons donc eu recours à des donateurs institutions pour assurer la réparation; sachant que les générateurs ne sont pas la meilleure solution en raison de la rareté du diesel, mais ils facilitent la situation extrêmement difficile.

Il a souligné que « toutes ces raisons poussent l’entreprise à rationner la distribution d’eau dans un rythme plus sévère que par le passé ».

Il s’est adressé aux responsables concernés en assurant que « Vous ne pouvez pas empêcher le fournissement du diesel á l’institution et de continuer á couper son electricité car cela va conduire á arreter le fournissement d’eau aux citoyens.Et ainsi,la vraie révolution car personne ne peut vivre sans eau. »

Il a souligné que « l’institution reçoit de nouvelles demandes d’abonnement, car les gens ne peuvent plus payer le coût élevé des citernes, qui ne garantissent pas la propreté et la qualité de l’eau comme le fait l’institution.C’est une question de satisfaction pour nous, mais cela augmente la pression et la responsabilité, ainsi, nous avons augmenté le rationnement, et le taux d’alimentation dans les zones sous notre juridiction a diminué de deux à quatre heures.

Il a souhaité que les citoyens « pratiquent l’auto-rationalisation dans l’utilisation de l’eau car c’est dans leur intérêt ».

Il a assuré que « l’institution distribue l’eau à tous les citoyens de manière égale,cinq heures pour chaque ville. Le problème est dans le transfeer d’eau aux gens. » Notant que meme les zones qui bénéficient des barrages dans les hautes crêtes ne connaîtront pas de problèmes, selon nos attentes. »

Il a conclu en soulignant que « l’eau est sacrée et qu’elle est un ingrédient important de vie, nous lutterons donc pour n’en priver personne ».