SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Jerry Maher: Bahaa Hariri n’est pas le leader du mouvement

Depuis des mois, les routes sont pleins de slogans pour le mouvement « Sawa Li Lubnan », luttant contre la corruption, le sectarisme et les armes illégales, et portant des appels à la restauration de la souveraineté et à l’avancement du Liban. Hier, le mouvement a annoncé son plan national pour faire avancer le Liban afin de parvenir à un réel changement.

Les propos de l’homme d’affaires Bahaa al-Hariri ont surpris tout le monde qui pensait c’etait une fête électorale.

Dans ce contexte, Jerry Maher, le conseiller média de Cheikh Bahaa Hariri, confirme dans une interview à vdlnews que ce qui se passe aujourd’hui représente un véritable état démocratique pour un vrai projet dans lequel Hariri ne veut pas être le seul décideur, mais veut plutôt un partenariat libanais entre tous.

Il a souligné que Bahaa Hariri ne contrôle pas le mouvement Sawa comme il le souhaite et comme le fait l’autorité au Liban, mais il y a un grand groupe de toutes les sectes, régions, spécialisations et classes libanaises travaillant sur ce projet national.

Maher a souligné que le mouvement « Sawa Li Lubnan » comprend des avocats, des économistes, des médecins, des ingénieurs et des personnes spécialisées dans la formulation de politiques sociales, économiques, médicales, de santé et de tourisme, et ce sont eux qui dirigent ce projet pour réaliser l’avancement du nouveau Liban.