SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Joe Salloum : Les médicaments sont disponibles mais sur le marché noir à des prix imaginaires ou hors limites !

« Les pharmaciens souffrent de la même manière que le citoyen libanais, et ce n’est pas notre première grève, mais ce qui la distingue, c’est qu’elle élève la voix au lieu de tous les citoyens libanais qui ne trouvent pas de médicaments », a déclaré Joe Salloum, candidat au poste de président de l’ordre des pharmaciens.

« Notre grève est d’exiger une rationalisation du soutien aux médicaments, dont le premier est les médicaments avec l’industrie libanaise et de haute qualité, et de rejeter toute interdiction d’importation parce que nous sommes avec l’économie libre et que nous ne voulons pas de nouveaux massacres de pharmaciens », a-t-il déclaré dans une interview à la radio.

Salloum a ajouté: « Le médicament existe mais il se trouve sur le marché noir à des prix imaginaires ou en dehors des frontières libanaises, sachant que le médicament est payé par le citoyen libanais de sa poche et notre demande est de rationaliser le soutien, en particulier le médicament libanais de haute qualité et de le donner au citoyen avec dignité. »

« Les pharmaciens et l’ordre des pharmaciens sont côte à côte alors que nous nous complétons et l’important est d’arriver à sécuriser le médicament sans humilier le citoyen et nous espérons que nos entreprises scientifiques resteront ouvertes et que nos universités ne veulent pas perdre nos capacités, d’autant plus que l’autorité est sourde et muette en faisant ses intérêts au détriment des intérêts du citoyen, mais nous devons élever la voix, peut-être que la conscience des fonctionnaires repensera le statu quo. »