SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Karaki a renouvelé sa demande pour que l’État paie ses dettes à la Caisse nationale de sécurité sociale

La Direction des relations publiques de la Caisse nationale de sécurité sociale a indiqué dans un communiqué : « Après que la Caisse nationale de sécurité sociale ait commencé à payer les prestations sanitaires et sociales aux assurés ordinaires au milieu du mois dernier, et dans son engagement à satisfaire les droits de tous les groupes, le directeur général de la Caisse, Mohammad Karaki, a émis une décision portant le numéro 88 le 10 février 2022. Il a été décidé de donner une avance financière exceptionnelle de 10 milliards de livres libanaises aux bureaux régionaux et locaux de la Caisse, à condition que cette avance soit affectée au paiement des opérations des assurés facultatifs, et en particulier que la priorité soit donnée au paiement des patients atteints de cancer et de maladies incurables, afin de couvrir le plus grand montant possible de prestations de santé pour ces assurés. »

À cette occasion, Karaki a exigé que le gouvernement respecte ses obligations de payer les dettes pour la caisse national de sécurité sociale , et surtout, qu’il commence à verser les fonds qui lui sont alloués dans le budget général pour l’année 2022, qui a été estimé à environ 990 milliards de livres libanaises. Il a également demandé de ne pas reporter ce dossier, comme cela était le cas pour les années précédentes, car la valeur de l’argent versé annuellement à la Caisse nationale de sécurité sociale ne dépasse pas un tiers de la valeur prévue pour celle-ci dans les budgets.