SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2021, Tuesday |

Kararki : arrêt des avances financières

Le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale, Muhammad Karaki, a émis une décision et deux actes selon lesquels il a adressé un avertissement à l’hôpital gouvernemental de Saida et à son directeur pour que le contenu du contrat signé avec la caisse soit respecté, ainsi que la suspension des avances financières sur le compte des opérations d’hospitalisation de l’hôpital susmentionné.

La Direction des relations publiques de la Caisse a publié la déclaration suivante : « La Caisse nationale de sécurité sociale a toujours prouvé qu’elle était le principal soutien du secteur médical et hospitalier au Liban, surtout à la lumière de cette difficile crise sanitaire qui a frappé le monde entier. Le Directeur Général, Dr. Mohamed Karaki, a récemment tenu une réunion avec le Syndicat des Médecins Libanais afin de discuter des préoccupations des médecins libanais et de prendre toutes les décisions et mesures nécessaires afin de les maintenir sur la terre natale et de leur permettre de remplir au mieux leur devoir professionnel pour le citoyen et le contenu libanais.

Toutefois, ce soutien n’enlève rien au rôle de veille et de vigilance sur la protection des fonds de garantie et donc des droits des assurés, et que toute complaisance est une trahison du rôle confié au fonds.

Dans ce contexte, et sous la direction du directeur général, l’autorité de contrôle administratif sur les hôpitaux a gentiment présenté un rapport sur un précédent de contournement de la loi, l’administration de l’hôpital gouvernemental de Saida ayant traité un médecin qui avait contracté l’épidémie de Corona à son domicile « comme s’il recevait un traitement à l’intérieur de l’hôpital » et organisé une facture d’hôpital Sur cette base, ce qui est considéré comme une fraude et une utilisation illégale des offres du fonds.

En conséquence, le directeur général a émis une décision et deux lettres portant les numéros 202, 1385 et 1386, respectivement le 4/5/2021, selon lesquelles il a décidé d’adresser un avertissement à l’hôpital gouvernemental de Saida et à son directeur pour que le contenu du contrat signé avec le fonds soit respecté, ainsi que la suspension des avances financières aux frais des opérations d’hospitalisation de l’hôpital susmentionné.

Dans ce contexte également, Karki met en garde toutes les parties traitant avec le fonds contre toute violation des lois sous peine de prendre les mesures et sanctions nécessaires contre les contrevenants. Il affirme également que la garantie restera une ligne de défense invincible pour les droits et les fonds des assurés, et appelle tous ceux qui sont responsables de la coopération afin de surmonter cette étape difficile que notre cher pays, le Liban, traverse, et de traverser vers une terre de sécurité.

    la source :
  • NNA