SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Khalaf à Sawt Beirut International: les propos sur l’arrêt de la mission de Mikati est loin des dispositions constitutionnelles

Oumayma chames El-Din
A A A
Imprimer

Le député du changement Melhem Khalaf a déclaré dans une interview à Sawt Beirut International que « les propos sur le recours du président à l’arrêt de la mission du président désigné est loin des dispositions constitutionnelles ». Il a souligné que la constitution est claire à cet égard.

Khalaf a souligné que les présidents Aoun et Mikati sont obligés de former un gouvernement et qu’ils portent une responsabilité nationale, constitutionnelle et de sauvetage, avertissant que nous n’avons pas le luxe du temps compte tenu des circonstances difficiles que traverse le pays.

Il a noté qu’il y a une perte estimée à 125 millions de dollars, et que les gens qui ont atteint une très mauvaise situation ne peuvent plus tolérer, ils devraient être une priorité pour les responsable qui font la course au partage du pouvoir et aux quotas.

En réponse à une question sur l’éventualité d’un vide à la Présidence de la République, il a déclaré: « Je ne dois rien attendre autre que la continuité de la vie publique, et il ne peut y avoir de pensée obstructrice ni d’image de la possibilité d’un vide, car cette affaire est inacceptable. Nous ne devons pas aller dans cette direction, car cela signifie que nous perturbons la démocratie, arrêtons la vie publique et perturbons le service du peuple. »

Concernant la nomination et les qualités requises chez le Président de la République, il a annoncé que les députés du changement tiendront des réunions successives, au cours desquelles un cadre général sera élaboré sur les critères et le projet jusqu’à arriver à une approche de fond sur l’élection présidentielle.