SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Kordahi : Je n’ai dit que la vérité et la guerre au Yémen est un acte absurde

Le ministre libanais de l’Information démissionnaire, George Kordahi, a estimé que « sa démission n’a jusqu’à présent provoqué aucun changement », indiquant qu’il voulait que sa démission change les relations dans l’intérêt du Liban.

Les propos de Kordahi ont été tenus dans des déclarations à l’agence iranienne Tasnim, où il a déclaré qu’il « voulait, par sa démission, changer les relations vers le positif, dans l’intérêt du Liban », et « les responsables savent que je n’ai dit que la vérité et que la guerre au Yémen est absurde. »

En octobre 2021, une crise diplomatique éclate entre le Liban et certains pays du Golfe, sur fond d’une interview télévisée de Kordahi, enregistrée avant sa prise de fonction, dans laquelle il considère que le groupe yéménite « Ansar Allah » se défend face à l’agression extérieure contre le Yémen depuis des années.

Ce qui a encore exacerbé la crise, c’est que l’ancien ministre a refusé de s’excuser pour ses déclarations, ce qui a déclenché une série de critiques dans les États arabes du Golfe.

En pleine crise, l’Arabie saoudite a convoqué son ambassadeur à Beyrouth et a donné à l’ambassadeur libanais dans le royaume 48 heures pour quitter le pays. Le Koweït, les Émirats et Bahreïn se sont joints à cette décision et le royaume a annoncé qu’il arrêtait l’entrée des produits libanais sur son territoire. Enfin, Kordahi a annoncé sa démission de son poste en vue de rétablir les relations à la normale.