SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 13 August 2022, Saturday |

La cargaison de céréales « volée »… L’Ukraine appelle le Liban à réouvrir l’enquête

L’Ukraine a demandé mercredi 3 août au procureur général libanais de rouvrir une enquête sur un navire qui, selon Kiev, transporte du grain volé et est toujours amarré au Liban, dans l’attente d’une ordonnance de confiscation.

L’Ukraine avait indiqué que le navire battant pavillon syrien dans le port de Tripoli transportait environ dix mille tonnes de farine et d’orge que la Russie avait volées après l’invasion en février.

Dans ce contexte, l’ambassadeur d’Ukraine au Liban, Ihor Ostach, a déclaré lors d’une conférence de presse dans le bâtiment de l’ambassade près de Beyrouth que la demande d’enquêtes complémentaires est basée sur de nouvelles preuves recueillies par un juge ukrainien et remises au Liban lundi.

Le procureur général libanais, Ghassan Oweidat, a émis le premier ordre de saisie du navire Laodicea, qu’il avait émis la semaine dernière, après qu’il lui ait été clair qu’il n’y avait aucun soupçon criminel. Cependant, le navire n’a toujours pas pu appareiller avant au moins jeudi en raison d’une autre ordonnance rendue par un juge de Tripoli.

Auparavant, Moscou avait nié l’accusation de vol de céréales. L’ambassade de Russie au Liban a déclaré qu’elle n’avait aucune information sur l’envoi.

En outre, un responsable de la société propriétaire de la cargaison a nié qu’elle avait été volée et a déclaré que le navire naviguerait vers la Syrie s’il était autorisé à partir.

Les autorités ukrainiennes affirment que Laodicée s’est rendue dans un port fermé à la navigation internationale en Crimée occupée par la Russie et qu’elle a transporté une cargaison à partir de là avant de se rendre au Liban.

Eustache a ajouté qu’un navire transportant 26 000 tonnes de maïs arriverait au Liban dans les quatre à cinq jours. Il s’agit du premier navire transportant des céréales d’Ukraine à quitter ses ports de la mer Noire pour les marchés internationaux depuis l’invasion russe.

En outre, l’ambassadeur a noté que l’Ukraine restait déterminée à soutenir le Liban avec des expéditions de céréales, tout en s’attaquant au problème des pénuries de produits de base, dont le blé, depuis l’effondrement financier d’il y a trois ans.

    la source :
  • Reuters