SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 January 2023, Sunday |

La Chambre de la marine marchande de Beyrouth met en garde contre le déclin continu de ses services

La Chambre internationale de la marine marchande à Beyrouth a mis en garde contre « le déclin continu des services fournis par le terminal à conteneurs du port de Beyrouth, dans le cas où son administration reste incapable d’obtenir et de transférer des fonds aux fournisseurs à l’étranger, pour acheter les pièces de rechange nécessaires à la réparation de ses équipements, tels que les ponts roulants et les machines… ».

Elle a expliqué que « le poste d’amarrage principal n° 16 du terminal à conteneurs est équipé de 16 portiques pour sécuriser le déchargement et le chargement des porte-conteneurs, tandis que le nombre de ponts roulants actuellement opérationnels a diminué à 6, et que la plupart des mécanismes et équipements sont devenus inopérants et ont un besoin urgent d’opérations de maintenance et de réparation pour permettre à la station de continuer à fournir ses services. »

Elle a exprimé sa crainte, « que le terminal à conteneurs soit presque paralysé, si plus de grues et de mécanismes sont hors service. »

La Chambre a appelé « les responsables concernés à intervenir rapidement pour trouver une solution appropriée au dilemme de la sécurisation et du transfert des fonds à l’étranger, car le déclin continu des services du terminal à conteneurs aura des répercussions catastrophiques sur tous les travailleurs du secteur du transport maritime libanais, d’une part, et sur les importateurs et les exportateurs, d’autre part, d’autant plus que plus de 70% du commerce du Liban avec l’étranger passe par le terminal à conteneurs du port de Beyrouth, qui a réussi à devenir un acteur central en Méditerranée orientale. »