SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

La commission parlementaire des droits de l’homme a débattu de la question des prisons et de l’accélération des procès

La commission parlementaire des droits de l’homme a tenu une séance à la Chambre des représentants présidée par le représentant Michel Moussa, en présence du ministre intérimaire de la justice Henry Khoury et des représentants: Qassem Hashem George Okais, Hassan Ezz El-Din, Halima Al-Qaqour, Melhem Khalaf , Simon Abi Ramia et Rami Fateh.

Le chef de la commission, le député Michel Moussa, a déclaré après la séance:« Nous avons rencontré le ministre de la justice pour délibérer sur de nombreuses questions liées à son ministère, et la discussion a été franche et complexe dans tous les sujets, et nous avons demandé la mise en œuvre. de l’article 47 du Code pénal libanais relatif aux garanties d’enquêtes dans la police judiciaire, et nous avions envoyé une lettre au ministère de la Justice à cet égard précédemment ».

Il a ajouté:« Nous avons également discuté de la question des prisons et de l’accélération des procès, ainsi que de la mise en œuvre des formations judiciaires, et nous avons également discuté de la bonne application de la loi 17/65 relative à la lutte contre la torture et du respect des failles de cette loi émanant de la convention internationale signée par le Liban relative à la lutte contre la torture, et le comité a souligné que les plaintes ne devaient pas être renvoyées. Les cas de torture dans les enquêtes préliminaires ont été renvoyés au même appareil de sécurité que le plaignant ».