SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 February 2023, Friday |

La communication est établie entre Ain al-Tineh et l’Elysée par le gouvernement

Des sources diplomatiques occidentales confirment à « Al Markaziya » qu’il ya une communication depuis des jours entre l’Elysée et Ain al-Tineh pour suivre l’évolution de l’initiative gouvernementale du président Nabih Berri, et qu’ils ont été reprises suite aux positions lancées par le président français Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse jeudi dernier.

Elles indiquent que les contacts entre les deux parties se sont intensifiés après les rencontres tenues par la délégation du duo chiite composé des deux « Khalil » (aides du président Berri Ali Hassan Khalil, secrétaire général du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah Hussein al-Khalil) et le responsable de l’unité de coordination au sein du parti chiite, Wafik Safa, avec le chef du Mouvement patriotique libre, le député Gibran Bassil, qui n’a entraîné aucune solution, mais parcontre elle s’est terminée par l’échange d’accusations de responsabilités entre Bassil et le Premier ministre- désigner Saad Hariri.

En revanche, face aux difficultés de formation d’un gouvernement, les sources ont revenu aux positions de Macron, lancée lors d’une conférence de presse qu’il a tenue il y a des mois, dans laquelle il a accusé l’Iran d’avoir perturber la formation par le biais du Hezbollah, appelant ce dernier à résoudre la duplication du problème dans son rôle d’organisation terroriste armée qui déstabilise le pays, et entre un parti politique qui a des représentants au Parlement et un interlocuteur principal dans la vie politique. Les sources ont souligné que mettre fin à l’arret de formation du gouvernement en particulier, et aux crises politiques libanaises en général, n’est peut-être pas possible sans trouver une solution définitive à la question de Hezbollah.

    la source :
  • Almarkazia