SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 September 2021, Friday |

La société libanaise Aramco Asphalt: Nous n’avons pas signé le contrat avec le Conseil pour le développement et la reconstruction

La société libanaise Aramco Asphalt a précisé que le reportage diffusé par la chaîne de télévision Al Jadeed dans le journal du soir du 8/8/2021 concernant notre société, un projet de réhabilitation de routes dans les districts de Baabda et Zahlé, financé par la Banque mondiale, et un et la distribution politique, a eu lieu sur ces appels d’offres.

Et elle a indiqué dans un communiqué que « notre entreprise œuvre dans le domaine de la sous-traitance, notamment en ce qui concerne la réhabilitation et l’asphaltage des routes, depuis plus de 25 ans et possède une expérience et un leadership dans ce domaine.

Il est également important pour Araco de préciser qu’elle a déjà soumis les prix les plus bas dans cet appel d’offres public.

Cependant, il n’a pas signé le contrat avec le Conseil pour le développement et la reconstruction, pour des raisons et décisions de l’entreprise et en raison de l’aggravation de la crise économique et financière dans le pays.

En conséquence, la Régie a appliqué la clause pénale prévue au cahier des conditions de cet appel d’offres en retirant la garantie bancaire d’un montant de 250000 $, selon une lettre adressée par la Régie à la banque émettrice de cette garantie.  »

Elle a déclaré: « Cette affaire réfute l’idée que le rapport a tenté de suggérer, selon laquelle les prix des projets sont élevés et génèrent d’énormes profits. »

Elle a ajouté: « En conséquence, et à l’appui de tout ce que nous avons mentionné ci-dessus, notre société a montré au public la vérité sur la question de l’attribution de l’appel d’offres susmentionné à notre société et les développements ultérieurs qui n’ont pas été mentionnés dans le rapport. »