SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

La crise de la démarcation de la frontière maritime…L’armée israélienne est prête à intervenir !

La tension est montée en puissance dans les déclarations entre le Liban et Israël, à la suite de l’annonce par le Premier ministre israélien de son rejet des amendements demandés par le Liban et présentés à l’émissaire américain, Amos Hochstein.

Dans les derniers développements, le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a appelé l’armée à rester « en état de préparation » par crainte d’une exacerbation de la situation sécuritaire à la lumière des développements liés à la démarcation de la frontière maritime avec le Liban.

La Société de radiodiffusion israélienne a déclaré que Gantz a ordonné à l’armée de « faire tous les préparatifs nécessaires pour faire face à toute urgence à la frontière nord avec le Liban, et d’être en état d’alerte. »

Plus tôt dans la journée, Israël a rejeté les amendements proposés par le Liban à un projet d’accord sur la démarcation des frontières maritimes entre les deux pays, qui faciliterait l’investissement des ressources potentielles de pétrole et de gaz en mer.

Un haut responsable israélien a déclaré qu' »Israël a reçu la réponse libanaise à la proposition des médiateurs, et le Premier ministre Yair Lapid a été informé des détails des changements fondamentaux que le Liban cherche à apporter, et a donné instruction à l’équipe de négociation de la rejeter. »

Le projet de proposition avancé par le médiateur américain, Amos Hochstein, et soumis aux parties libanaise et israélienne, comprend un ensemble de propositions relatives à la démarcation des frontières maritimes.

Ces développements interviennent à un moment où le Liban cherche à obtenir le moindre indice d’une percée dans sa crise économique qui s’aggrave, et à un moment où le président Michel Aoun cherche à garantir les droits sur le gaz avant la fin de son mandat à la fin du mois, selon des sources politiques.