SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 February 2023, Wednesday |

La crise de l’électricité au Liban s’aggrave…

L’Electricité du Liban (EDL) a annoncé que 8 principales stations de transmission dans le sud et à Beyrouth étaient complètement hors de contrôle.

La Fondation a indiqué que les stations sont Al-Harj, Al-Basta, Tyr, Baalbek, Al-Musayleh, Al-Zahrani, Wadi Gilo et Nabatiyeh, en raison de la fréquence accrue des attaques de certains citoyens.

Les agresseurs ont travaillé dans 5 stations de transfert, à savoir Tyr, Al-Masalih, Al-Zahrani, Wadi Gilo et Nabatieh, pour bénéficier spécifiquement aux zones alimentées par ces stations d’heures d’alimentation supplémentaires qui atteignent en moyenne plus de 12 heures par jour.

Alors que d’autres régions libanaises sont privées des heures d’alimentation électrique qui leur sont prévues en raison de ces abus continus dans ces stations, au vu de la grave pénurie de capacités de production disponibles sur le réseau électrique en raison de la crise de trésorerie que traverse le pays.

Elle a ajouté qu’après avoir empêché les suppléants de la station d’Al-Haraj d’accomplir les tâches qui leur étaient confiées et avoir été menacés de violences physiques et matérielles par certains jeunes hommes, l’approvisionnement en électricité a été coupé des zones d’où ils sont nourris, à la suite de ces attaques, afin de préserver la sécurité publique et la sécurité des installations électriques.

En plus des huit stations mentionnées ci-dessus, les suppléants des stations de New Sidon (Tension 220 kV) et Saida Old (Tension 66 kV) ont menacé que de telles attaques se produiraient contre eux.

Ces deux stations ont été isolées, et en conséquence, l’alimentation électrique des zones qui les alimentent a été coupée pendant un certain temps, afin de préserver la sécurité des installations électriques, les alternatives et la sécurité publique.

Et l’Électricité du Liban a révélé que les usines d’Al-Zahrani et de Jiyeh ont également été attaquées ces derniers jours et entrées de force par certains citoyens.

Dans l’intérêt de leur sécurité personnelle, de la sécurité publique et de la sécurité des investissements, la Société a de nouveau averti les citoyens du danger de pénétrer dans les sous-stations, les usines de production et toutes les installations de la Société.

La Société a également fait appel aux forces de sécurité de soutien, pour reprendre le contrôle des stations de transmission, qui sont devenues complètement hors du contrôle de l’Électricité du Liban à la suite de ces attaques.

Ceci afin de préserver la sécurité des installations, la sécurité des travailleurs, la sécurité publique et l’intérêt public, et afin que l’institution, avec ses capacités disponibles, dans les circonstances actuelles et difficiles que traverse le pays, continue pour fournir le minimum de justice possible en alimentant électriquement les citoyens dans diverses régions libanaises.