SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

La Crise de pain…les choses se dirigent vers la détérioration

Les boulangeries de Tripoli s’excusent de ne pas pouvoir livrer du pain aux clients faute de farine, et des banderoles ont été accrochées à leurs portes sans que les centres de vente n’ouvrent, tandis que les boulangeries ouvertes aujourd’hui connaissent une affluence énorme.

Face à cette réalité, le patron du syndicat des boulangers, Ali Ibrahim, a expliqué que « ça va vers la crise, et les boulangeries qui ont encore des stocks fonctionnent aujourd’hui ».

La Fédération des syndicats des fours au Liban a publié une déclaration disant :

« Après plusieurs déclarations du ministre de l’Economie et du directeur de l’Office des céréales, ce n’était pas clair pour nous, et après l’intensification de la crise du pain et de la farine dans certaines régions libanaises, et l’ouverture d’un marché noir du pain , comme cela se passait et se passe avec la farine avant et maintenant. »

Nous avons appelé le ministre à plusieurs reprises pour convoquer une réunion d’urgence au ministère de l’Économie qui réunirait les moulins, le syndicat de la boulangerie, le directeur de l’office des céréales et ses conseillers, et un représentant du premier ministre, pour mettre les points sur la lettre, et résoudre le problème.