SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 February 2023, Monday |

La crise des générateurs au Conseil supérieur de la défense ?

Ces dernières heures, on a beaucoup parlé d’une possible solution à la crise des générateurs électriques privés, par le biais de discussions en coulisses, visant à vendre à leurs propriétaires du diesel au prix officiel, et non au prix du marché noir, comme c’est le cas actuellement. La solution possible est que les propriétaires des générateurs reçoivent des quantités hebdomadaires de diesel directement par l’intermédiaire de la Direction du pétrole, avec un reçu permettant à cette dernière de comptabiliser les quantités livrées et les heures de fonctionnement du générateur.

Quant à la deuxième proposition de solution, elle est représentée par les petites entreprises qui reçoivent leur cargaison de la compagnie principale, à condition qu’elles soient le médiateur entre elle et les propriétaires de générateurs, et le processus est géré par une plate-forme numérique qui combine la Direction des Pétroles et les propriétaires des générateurs, de sorte que la quantité livrée à la petite entreprise lui est présentée, et le propriétaire du générateur confirme sa réception, permettant la poursuite des contrevenants .

Le chef de l’Association des propriétaires de générateurs privés, Abdo Saadeh, a déclaré à Al Markaziya : « Nous n’avons pas encore été informés d’une quelconque décision dans ce cadre, et surtout de l’intention de l’appliquer. C’est ce que nous avons proposé dès le début pour résoudre la crise, car depuis des mois nous avons élevé nos revendications, notamment que les propriétaires des générateurs reçoivent le diesel directement des installations pétrolières avec un contrôle dans le cadre d’un manifeste qui précise les quantités livrées et les noms, et nous avons même suggéré de nous livrer le matériel sous la supervision des services de sécurité tout en empêchant le monopole, le stockage et la contrebande. »

Saadeh a révélé que « notre démarche d’hier devant le ministère de l’Énergie visait à rappeler aux fonctionnaires que les réservoirs des générateurs étaient épuisés de diesel, et à dégager notre responsabilité car nos générateurs sont éteints de force, et ce qu’il faut, c’est se procurer du diesel pour produire de l’électricité. Et nous avons obtenu la promesse que nos demandes seraient soumises au Conseil supérieur de la défense entre aujourd’hui et lundi, à condition qu’elles soient inscrites à son ordre du jour et qu’elles soient traitées plus tard. » Il a demandé : « Cela fait des mois que nous le demandons, alors pourquoi n’ont-ils pas pris cette mesure avant ? Cela n’aurait-il pas épargné aux citoyens et aux propriétaires des générateurs l’humiliation et le mépris ? »

Il a souligné que « la situation s’aggrave chaque jour avec le passage des minutes, de nouvelles zones sont plongées dans le noir et les heures de rationnement augmentent. Le dossier est urgent et des solutions urgentes sont nécessaires dans les plus brefs délais, sinon la situation se détériorera davantage. »

    la source :
  • Almarkazia