SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

La crise du carburant affecte négativement les transports publics… quelle est la prochaine scène?

Jinane Shouaib

Face à la crise économique au Liban, la suppression des subventions sur les carburants a conduit à une intensification de la crise des transports publics.

Dans un contact avec « Sawt Beirut International », le chef des syndicats du secteur des transports publics, Bassam Tlais, a indiqué qu’« il y a un retard dans l’approbation d’un plan intégré et sérieux au service des citoyens et des chauffeurs de taxi.
Le gouvernement refuse de mettre en œuvre tout plan présenté pour améliorer la situation et n’alloue pas de fonds pour l’investissement dans le secteur des transports publics, qui ne représente que 5% du volume du marché.  »

Et il a poursuivi: « Les transports en commun sont devenus un chiffre difficile, car il y a d’une part le manque de taxis et de camionnettes sur les routes, et d’autre part, le chaos tarifaire, qui s’élevait à 70000 livres pour un seul transport ( service), sachant que c’est encore officiellement beaucoup moins. »

Tlais a souligné que ce qui est nécessaire, c’est l’adoption d’un plan rapide.