SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

La crise du carburant se manifeste à nouveau

Le représentant des distributeurs de la compagnie pétrolière, Fadi Abu Shakra, a annoncé que certaines compagnies ne seront pas en mesure de livrer le carburant demain, et seulement un certain nombre d’entre elles ont la capacité de le faire, mais mardi tout le monde est engagé dans la grève et ce que nous demandons est de supprimer les mauvaises décisions.

D’autre part, le chef du groupement des sociétés d’importation de pétrole, Maroun Shammas, a déclaré à « An-Nahar » qu’ « il n’y a pas de décision officielle de ne pas livrer le carburant aux marchés demain », notant que « la grève des banques a créé la confusion parmi les sociétés, parce qu’elles vendent le carburant en fonction du taux de change du dollar à la plate-forme Sayrafa, et jusqu’à ce que les banques reprennent le travail mercredi, le taux de change à la plate-forme Sayrafa peut augmenter, ce qui nous coûtera des pertes ».

Par conséquent, Shammas a exigé des responsables de la plateforme de Sayrafa et des banques « que le prix d’achat du dollar à Sayrafa mercredi soit égal au prix du dollar dans le tableau des prix actuels. »

Shammas a souligné qu’il n’excluait pas que « les stations-service soient fermées demain pour la même raison. »

La chaîne MTV avait rapporté qu’un grand nombre de sociétés d’importation de pétrole ne livreront pas de carburant demain, et que par conséquent certaines stations fermeront leurs portes lundi et mardi, ce qui coïncide avec la grève des banques.

D’autre part, MTV a indiqué que le président du conseil d’administration de Coral et Liquigas, Oscar Yammine, après plusieurs contacts, a refusé de fermer les stations de carburant et de distribution des deux compagnies afin de ne pas créer plus de pression sur le citoyen et de ne pas paralyser l’économie.

Dans ce contexte, Al-Jadeed a déclaré que deux des compagnies importatrices de pétrole n’adhéreront pas à la grève demain et travailleront pour approvisionner les stations en carburant.

Malgré la pression exercée sur les deux compagnies pour qu’elles ferment, et alors que le Syndicat des propriétaires de camions-citernes a annoncé la grève mardi, les sources des deux compagnies, qui représentent environ 40 % du marché, ont confirmé à An-Nahar que, « par précaution pour cette grève, elles commenceront à distribuer du carburant à partir de la matinée du lundi jusqu’à minuit afin de remplir le marché en prévision de ne pas créer plus de pression sur le citoyen et de ne pas entraîner le retour des queues d’humiliation. »