SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 February 2023, Tuesday |

La crise financière libanaise affecte des millions de Yéménites..

Les répercussions de la crise financière qui a frappé le Liban ne se sont pas limitées aux déposants libanais, mais ont également affecté les dépôts et les soldes appartenant aux banques yéménites situées dans les banques libanaises.

Dans ce contexte, une délégation officielle yéménite s’est rendue à Beyrouth la semaine dernière lors de sa deuxième visite au Liban pour exiger la récupération des fonds appartenant aux banques yéménites estimés à plus de 250 millions de dollars qui ont afflué sur leurs comptes jusqu’à la période d’avant-crise à la fin de 2019.

Des Fonds bancaires yéménites

Yasser Al-Qubati, directeur général des comptes bancaires des correspondants à la Banque centrale du Yémen, a expliqué à Al Arabiya.net que l’argent appartient à toutes les banques yéménites et que c’est de l’argent qui a été transféré sur des comptes à la « Banque de Beyrouth BOB  » et est destiné à financer la valeur des importations de base sur le marché yéménite, telles que le blé, la farine et les médicaments. « .

Il a également ajouté que, « Jusqu’à présent, aucun mécanisme spécifique n’a été convenu pour payer le montant, mais la délégation yéménite a informé le gouverneur de la Banque du Liban, Reda Salameh, qu’elle présentera aux responsables de la Banque de Beyrouth le mécanisme qui a été mis en avant pour récupérer les fonds des banques yéménites. »

Il a poursuivi : « Salama a exigé que nous récupérions 100 millions de dollars en espèces pour répondre aux obligations des banques yéménites à l’étranger.  »

100 millions de dollars de retour

En outre, a-t-il révélé, « La délégation yéménite a exigé le recouvrement de 100 millions de dollars à titre d’acompte du montant estimé à plus de 250 millions de dollars, et que le reste soit payé selon un mécanisme à convenir, proportionné aux conditions de Les banques libanaises qui traversent aujourd’hui une grave crise. »

« Nous connaissons très bien la difficulté de la crise que traverse le secteur bancaire libanais, mais les fonds des banques yéménites sont retenus depuis avant la crise d’octobre 2019 », a déclaré Al-Qubati.

Une pression pour récupérer l’argent

En réponse à une question de savoir si la Banque centrale du Yémen et les banques yéménites auront recours à la justice pour récupérer ces fonds, Yasser Al-Qubati a répondu : « Nous faisons pression pour rétablir les équilibres avec notre appréciation de la crise que traverse le Liban. en cours, et nous faisons confiance au gouverneur de la Banque du Liban. »

Il a également souligné que « depuis 2019, son pays n’a pris aucune mesure légale contre la Banque de Beyrouth, malgré les grands dommages causés au secteur bancaire yéménite », exprimant son espoir que les problèmes seraient résolus.

Il est à noter qu’une délégation bancaire yéménite, qui comprenait des responsables de la Banque centrale, des banques yéménites et l’ambassadeur yéménite à Beyrouth, a rencontré la semaine dernière le gouverneur de la Banque du Liban et des membres de l’Association des banques. Ils ont exigé qu’une partie de l’argent soit versée « en espèces », avec la possibilité de convenir d’un autre mécanisme pour payer le reste

Le montant est là

De leur côté, des sources bancaires libanaises se sont contentées d’affirmer à Al-Arabiya.net que « les fonds yéménites sont dans des banques libanaises, et la délégation yéménite s’est rendue à Beyrouth il y a quelques jours pour négocier comment les récupérer ».