SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2021, Wednesday |

La décision du Conseil de la Choura révoque la mise en œuvre de la circulaire centrale ou la suspend simplement?

Le référent légal et Président de JUSTICIA, Dr. Paul Morcos a confirmé que «la décision judiciaire rendue par le Conseil de la Choura de suspendre la mise en œuvre de la circulaire de base émise par le Gouverneur de la Banque du Liban le 24/03/2021 sous le numéro 13318 « oblige les banques, mais indirectement. »
Dans un appel avec « Al markazia », Morcos a expliqué que  » la decision concerne la banque centrale du Liban qui est doit informer les banques car ces dernières ne sont pas partie au procès et n’en sont pas directement informées. »
«Il y a une confusion sur la décision», comme l’a dit Morcos, car «la décision n’exige pas l’annulation de la circulaire, mais seulement suspendre sa mise en œuvre,jusqu’à ce qu’une décision soit prise si le Conseil de la Choura invalidera ou non la circulaire ».

Morcos a exprimé sa crainte que «cette décision, qui a été applaudie par certains, provoque une crise ailleurs dans la mesure où les déposants qui vivent de l’échange du dollar américain sur la base du taux de change de 3900 livres devront faire face à la prévention de les banques de continuer à appliquer la circulaire de la Banque du Liban sur cette base, elles sont donc obligées de «brûler» leurs dollars selon le prix officiel de 1500 livres, donc cette décision judiciaire préparatoire temporaire a augmenté la crise d’une manière qu’elle le fait pas vouloir, au lieu de le résoudre. »

    la source :
  • Almarkazia