SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

La déclaration de l’Association Libanaise des Ophtalmologistes… Attention à cette opération !!

L’Association libanaise des ophtalmologistes a publié la déclaration suivante :

« L’Association libanaise des ophtalmologistes met en garde contre ce qui circule sur les réseaux sociaux et dans certains médias, sur le processus de changement de la couleur cosmétique des yeux par laser.

D’un poste de responsabilité et de souci de la santé et de la sécurité des yeux des citoyens, l’association s’intéresse à clarifier et clarifier les faits scientifiques comme suit:

Premièrement : ces opérations n’ont été adoptées ni approuvées par aucun organisme international ou local dans le but de modifier la couleur cosmétique des yeux.

Deuxièmement: L’utilisation d’une telle opération est limitée à des cas très limités, tels que certains cas de malformation congénitale de l’iris de l’œil ou de déformation causée par des conditions pathologiques de la cornée de l’œil.

Troisièmement : Les complications et les effets secondaires qui peuvent résulter de cette opération pour des yeux sains sont nombreux et dangereux, et peuvent aller jusqu’à la perte de la vue.

Quatrièmement : ce processus entravera certainement un examen de la vue précis et complet, car il rendra les procédures de diagnostic difficiles et doublera le risque d’opérations ou de traitements dans un avenir proche ou lointain (l’opération du glaucome, par exemple).

C’est sans compter les risques d’infections bactériennes ou de décomposition de la cornée dus à la présence de substances colorées à l’intérieur de la cornée.

Cinquièmement : La technologie Femtolaser existe depuis longtemps, et elle est utilisée pour traiter les cas de déficience visuelle, et la position de la société libanaise n’est pas contre la technologie elle-même, mais contre son utilisation abusive à des fins autres que celles approuvées à l’échelle mondiale, selon tous les organismes réglementant le travail médical et chirurgical.

En conséquence, l’Association libanaise des ophtalmologistes souligne que la commercialisation d’un tel procédé par les moyens de communication ou les médias, en tant qu’acte cosmétique, est contraire aux usages et à l’éthique du corps médical.

De plus, le commercialiser comme un procédé sûr et sans complications induit l’opinion publique en erreur.

L’association met en garde les citoyens à ne pas être victimes de cette désinformation et les invite à consulter un ophtalmologiste spécialiste, ou à revoir l’association par e-mail