SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 21 October 2021, Thursday |

La Division de l’information déjoue une opération de contrebande de drogue via le port de Beyrouth

Les forces de sécurité ont annoncé que « dans le cadre du suivi continu effectué par la Division de l’information des Forces de sécurité intérieure pour découvrir les réseaux de trafic de drogue et de contrebande et arrêter leurs membres,des informations confirmées étaient à la disposition de la Division sur une opération en préparation pour faire sortir en contrebande une grande quantité de cannabis et de pilules Captagon du territoire libanais, via le port de Beyrouth. »

Et elles ont poursuivi dans un communiqué: « Par la suite, la Division de l’information a intensifié ses enquêtes et investigations.
Grâce aux efforts d’information et techniques, la Division a pu localiser la cargaison dans le port de Beyrouth et la mettre sous surveillance.Il s’agit d’un camion « Mercedes actros » contenant 3 générateurs.L’identité complète des membres du réseau de contrebande et le cerveau de l’opération ont été identifiée,parmi eux: M.Ch. (né en 1969, libanais), R.Ch. (né en 1988, libanais), m. B. Ch. (Né en 1996, syrien). »

Elle ont ajouté: « Le 30/07/2021, et après une surveillance et un contrôle minutieux, les deux hommes ont été arrêtés lors d’une opération simultanée entre la ville de Sharon dans le district d’Aley et la ville de Baalbek.Dans le même temps, et après coordination avec la Direction générale des douanes libanaises, une force de la Division a perquisitionné l’emplacement de la cargaison.Et elle a saisi environ 2 200 000 pillules de Captagon et environ /2 tonnes de cannabis cachés dans le coffre du camion.

Et elle a ajouté: « En interrogeant le premier, il a admis qu’il coordonnait la mise en œuvre de l’opération de contrebande de drogue, et a chargé le deuxième et le troisième de préparer le coffre du camion pour y mettre la drogue. Ces deux derniers ont également admis avoir déménagé à Baalbek pour préparer le camion, mettre la drogue dans sa boîte et la souder. »

Et elles ont conclu: « L’obligation légale a été exécutée contre eux,ont été remis avec les saisies à l’autorité compétente, sur la base de l’ordre de la juridiction compétente,et les travaux se poursuivent pour arrêter le quatrième suspect. »