SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2022, Sunday |

La finalisation du dossier de démarcation…Et Hochstein va partir bientôt en France

Le journal israélien « Jerusalem Post » a révélé que la démarcation de la frontière maritime entre Israël et le Liban, sous médiation américaine, a fait des progrès concernant la division du gaz entre les deux pays, notant que l’accord est en cours de finalisation.

Le journal a souligné que « les deux pays ne se sont pas encore mis d’accord sur une ligne de frontière maritime définitive, mais on pense que leurs emplacements sont suffisamment proches pour commencer à trouver un arrangement pour diviser les champs de gaz qui pourraient finir par traverser cette ligne ou recevoir une compensation financière. »

Le journal rapporte que « la quantité de gaz dans la région méditerranéenne contestée n’est pas encore connue, et Israël dispose d’estimations approximatives ; mais il cherche des chiffres plus précis », notant que « le médiateur américain pour la sécurité énergétique, Amos Hochstein, doit se rendre en France dans les prochaines semaines pour rencontrer des responsables de Total Energy, qui détient les droits d’exploration du gaz dans les eaux territoriales libanaises. »

Et le journal hébreu a ajouté : « L’une des autres indications que les pourparlers seraient dans leurs dernières semaines et sur une voie positive est que Tel Aviv a transféré le portefeuille des pourparlers libanais du ministère de l’Énergie au bureau du Premier ministre israélien Yair Lapid. »

Et plus tôt, la chaîne israélienne « 12 » a déclaré que « les pourparlers effectués par le médiateur américain ont abouti à des accords entre Tel Aviv et Beyrouth qui pourraient conduire à un accord à cet égard. »

La chaîne a indiqué que « la démarcation des frontières maritimes entre Beyrouth et Tel Aviv sera refaite, afin que deux plateformes d’exploration gazière soient établies, l’une au Liban et l’autre en Israël. »

Elle a ajouté : « Une partie de la plateforme gazière libanaise sera située dans la zone qu’Israël considère comme faisant partie de sa zone d’influence économique maritime, à condition qu’Israël reçoive une compensation économique. »

Selon la chaîne, la partie israélienne reportera l’extraction et la production de gaz de la plateforme « Karish » au mois d’octobre prochain, sachant que la date qui avait été précédemment fixée se situe début septembre.

    la source :
  • An-Nahar