SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 September 2021, Tuesday |

La France… Aucun moyen de sauver le Liban sauf par des élections!

Des sources diplomatiques confirment à Al Markaziya que Paris, un an et un mois plus tard, a commis le crime de l’époque qui a poussé son président, malgré toutes ses préoccupations, rapidement vers Beyrouth.

A la recherche d’une aide et d’une solution, j’étais convaincu, plutôt convaincu, que les responsables libanais ne voulaient pas sauver le Liban, mais plutôt leurs positions et positions qui ont ébranlé leur trône depuis la révolution du 17 octobre et l’explosion du port.

Un seul résultat atteint par les pays, qui ont été ébranlés par l’explosion du port de Beyrouth, plus que les conséquences désastreuses ont été affectées par la plupart des responsables et dirigeants du Liban qui entravent la voie de la justice et révèlent la vérité car une grande partie d’entre eux est impliqué, négligeant ou manquant à son devoir ou fermant les yeux sur l’accumulation de nitrate d’ammonium dans le port de la capitale pour des intérêts politiques.

La principale préoccupation porte sur les élections législatives.

Selon les sources, la France et les pays intéressés par l’avenir du Liban ont suspendu, jusqu’à nouvel ordre, leur intérêt à former un gouvernement.