SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 January 2023, Saturday |

La justice militaire met la main sur les enquêtes sur l’explosion d’Akkar

Le site « Sawt Beirut International » a appris que le commissaire par intérim du gouvernement près le tribunal militaire, le juge Fadi Akiki, a mis la main sur les enquêtes liées au crime de l’explosion de deux réservoirs de carburant dans la ville d’Al-Talil au Akkar .

Comme il a été affecté à trois heures du matin hier, dimanche, et dès qu’il en a été avisé, il a ordonné à la police militaire de se déplacer immédiatement sur les lieux, ainsi qu’une équipe de preuves médico-légales de la police militaire, et de mener des enquêtes immédiates sur le terrain.

Travaillez donc à mener un examen sensoriel du lieu, et travaillez à évacuer les blessés et les corps brûlés du lieu.

Compter le nombre de blessés et de morts, et travailler à déterminer l’identité des corps, qui n’ont pas été identifiés.

Et de procéder à des tests ADN pour déterminer l’identité de leurs propriétaires, parallèlement à la conduite des enquêtes médico-légales nécessaires pour arrêter les auteurs de ce crime.

Le juge Akiki s’est personnellement rendu sur le site de l’explosion.

Accompagné d’une équipe d’enquêteurs de la Direction du renseignement.

Il a procédé à l’examen physique nécessaire et a chargé la division des enquêtes du renseignement de l’armée de suivre les enquêtes lancées par la police militaire et de travailler à l’arrestation de tous les suspects, car un certain nombre de personnes ont été arrêtées dans l’attente de l’enquête.

Il a ajouté: « Les enquêtes se poursuivent jusqu’à ce que toutes les personnes impliquées soient arrêtées et traduites en justice ».

Le commissaire du gouvernement a également chargé le commandant de la gendarmerie locale d’examiner les appels du procureur général dans le nord.

Afin de mener les enquêtes nécessaires, concernant les délits d’incendie de camions et de la villa appartenant au propriétaire du terrain, dans lequel l’explosion s’est produite, George Ibrahim, et de se conformer à sa référence selon la juridiction.

Et c’était en coordination avec l’Honorable Procureur de la République, le juge Ghassan Oweidat.

    la source :
  • Sawt Beirut International