SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2021, Wednesday |

La levée des subventions sur les médicaments… Une mort inévitable pour le peuple libanais !

Jinane Shuaib
A A A
Imprimer

Oui, c’est le gouvernement des « réformes », quant à ses « réalisations » jusqu’à présent qui ont noyé le citoyen libanais, comme s’il lui disait : « Si tu ne meurs pas de faim, de froid et de pauvreté, nous te tuerons certainement à notre manière en levant les subventions sur les médicaments ».

Et les solutions et les réformes de ce gouvernement sont destinées à ajouter de la « malignité » à la vie du citoyen. Et en contact avec « Sawt Beirut International », le Dr Assem Araji a confirmé que la situation est intolérable et que les gens ne peuvent pas la supporter davantage.

Concernant le mécanisme qui a été mis en place pour lever les subventions sur les médicaments, Araji explique que « les médicaments peu coûteux restent subventionnés à hauteur de 25%, les moyens sont subventionnés à hauteur de 45%, et les chers restent subventionnés à hauteur de 65%, et il a souligné que les subventions pour les médicaments contre le cancer et les maladies incurables n’ont pas été levées, parce qu’elles viennent en premier en proportion des priorités, donc elles restent subventionnées à 100%.

De plus, Araji a poursuivi, « Le ministère de la Santé n’a rien à voir avec cette affaire », notant que la bombe se trouve dans l’effondrement de la lire et l’incapacité de la Banque du Liban à la couvrir, soulignant également que toute l’autorité politique est responsable de la situation du citoyen, sans la corruption, le vol et la contrebande, nous n’aurions pas atteint ce que nous sommes aujourd’hui.

« Nous ne garderons pas le silence sur cette réalité amère », dit Araji, concluant sa déclaration que les membres du Conseil de la santé ne resteront jamais silencieux dans le cas où la décision parlementaire ne vient pas dans ce qui est dans l’intérêt du citoyen.

    la source :
  • Sawt Beirut International