SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

La police chilienne arrête un Portugais recherché dans l’affaire de l’explosion du port de Beyrouth

Les autorités chiliennes ont annoncé, mercredi, l’arrestation d’une personne recherchée de nationalité portugaise, contre laquelle un mandat d’arrêt international d’Interpol a été lancé, en raison de l’explosion du port de Beyrouth en 2020, qui a fait plus de 200 morts.

La police chilienne a indiqué que l’homme, dont le nom n’a pas été divulgué, est arrivé à Santiago dans un avion en provenance d’Espagne, avant d’être renvoyé dans un autre avion à Madrid, selon le communiqué de la police.

Christian Saez, un responsable de la police de l’aéroport de Santiago, a déclaré que l’homme est recherché pour avoir introduit au Liban des « matériaux explosifs » liés à l’explosion massive qui a détruit plusieurs quartiers de la capitale libanaise.

Il a ajouté qu’en coordination avec l’Interpol, l’homme a été empêché d’entrer au Chili et a ensuite été placé dans un avion à destination de l’Espagne.

L’explosion du port de Beyrouth le 4 août 2020, que les autorités ont attribuée au stockage de grandes quantités de nitrate d’ammonium sans mesures préventives, a tué au moins 214 personnes et en a blessé plus de 6 500 autres, en plus de la destruction massive de la capitale, Beyrouth.

Notice rouge

Il convient de noter que l’Organisation internationale de police criminelle avait émis une « notice rouge » à l’encontre de 3 personnes concernant les matériaux explosifs qui ont provoqué l’explosion du port de Beyrouth.

L’agence de presse nationale a déclaré que la notice rouge a été émise contre deux Russes et un Portugais concernant des matériaux explosifs expédiés à Beyrouth et stockés dans le port de la ville pendant 6 ans jusqu’à ce qu’ils explosent en août 2020.

L’agence a précisé que la notice rouge d’Interpol inclut le propriétaire et le capitaine du navire « Rhosus », un navire qui a transporté 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium au Liban en 2013, en plus d’un commerçant de nitrate portugais qui a visité l’entrepôt du port de Beyrouth en 2013-2014, où les matériaux étaient stockés.

Des sources de l’époque ont révélé l’identité de l’ancien capitaine du navire, Boris Prokoshev, et que l’homme d’affaires russe Igor Grechushkin, résidant à Chypre, avait acheté le cargo en 2012.

Et selon l’Associated Press, le Portugais est Jorge Manuel Mira Neto Moreira.