SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

La première cargaison de carburant irakien arrivera au Liban bientôt !

Après qu’une source du ministère de l’énergie et de l’eau ait déclaré à Al Markazia que la société omanaise « Okio » a remporté l’appel d’offres pour remplacer le combustible noir irakien par un combustible conforme aux installations de « l’Électricité du Liban », elle a révélé que la première cargaison de ce combustible arriverait au Liban avant la fin du mois d’octobre.

Bien sûr, cette cargaison ne sera pas la solution, mais reportera l’obscurité totale jusqu’à ce qu’une avancée soit faite dans la recherche de nouvelles sources de sécurité énergétique, soit à partir de la Jordanie et de l’Egypte, soit par des accords d’importation de carburant par le biais de sociétés algériennes ou autres… La première option est liée à l’obtention d’un financement de la Banque mondiale et aux dispositions particulières liées à la « loi de César », et la seconde attend un cycle de négociations mené à cette fin par le ministre intérimaire de l’énergie, Walid Fayyad.

Avec l’arrivée de la première cargaison de carburant irakien, les citoyens bénéficieront dans le meilleur des cas d’une heure ou deux par jour. La moitié de l’énergie produite est gaspillée à cause de l’usure du réseau, et une autre partie est destinée à certaines régions au détriment d’autres en raison du chaos qui règne dans les stations de distribution, soumises aux caprices des employés et à leurs intérêts avec les politiciens et les propriétaires de générateurs privés.