SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

La réélection de deux députés accusés de l’explosion de Beyrouth suscite l’inquiétude des familles des victimes

Les résultats des élections législatives au Liban ont révélé la réélection de deux députés accusés dans le cadre de l’attentat du port de Beyrouth en 2020, lors des premières élections organisées depuis la catastrophe, ce qui a fait craindre à certaines familles des victimes un nouveau retard dans une enquête hésitante sur les causes de l’explosion.

La responsabilité des responsables de l’explosion était un problème majeur pour les candidats de l’opposition et les électeurs.

Les résultats du ministère de l’Intérieur montrent qu’Ali Hassan Khalil et Ghazi Zaayter, tous deux du mouvement chiite Amal allié au Hezbollah, ont remporté deux sièges au Sud-Liban et à Baalbek-Hermel.

Des accusations ont été portées contre Khalil et Zaayter en décembre 2020, mais ils ont nié tout acte répréhensible et ont refusé d’assister aux séances d’interrogatoire, invoquant l’immunité qui leur a été accordée de leurs sièges parlementaires.

Les accusations exactes portées contre eux n’ont pas été annoncées car les enquêtes sont confidentielles.

Un mandat d’arrêt a été émis contre Khalil, mais il n’a pas été exécuté par les forces de sécurité, invoquant l’immunité parlementaire.

Les poursuites intentées par les suspects, dont les deux adjoints, contre le juge chargé de l’enquête sur l’explosion ont retardé l’enquête de plusieurs mois.

Cependant, des proches des victimes ont déclaré avoir reçu un coup de pouce de la victoire des nouveaux candidats de l’opposition à Beyrouth, qui ont remporté cinq sièges sur 19 dans les deux circonscriptions de la capitale.

« Nous avons plus de députés qui peuvent travailler avec nous… Ce sont des gens qui aideront notre cause », a déclaré Tlais. J’espère que nous n’aurons pas à attendre trop longtemps pour que justice soit faite. »

Parmi les nouveaux lauréats figure l’ancien chef de l’Ordre des avocats de Beyrouth, Melhem Khalaf, soutenu par les familles de certaines des victimes de l’explosion.

« Il est notre voix », a déclaré Rima, qui fêtait la victoire de Khalaf chez lui lundi soir.

    la source :
  • Reuters