SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 September 2021, Monday |

La réponse de la Présidence de la République à la déclaration des anciens premiers ministres

Le Bureau d’information de la Présidence de la République a répondu à la déclaration des anciens premiers ministres,regrettant l’accusation du président Michel Aoun dans l’affaire de l’explosion du port bien qu’il s’est mis à la disposition de l’enquêteur judiciaire pour entendre son témoignage.

Et il a déclaré dans un communiqué: « La justice n’affecte aucune position constitutionnelle si elle est exercée par l’autorité compétente, et le Liban a souffert et continue de souffrir de lignes rouges sectaires à chaque question ».

Il a souligné que le Président de la République n’a jamais pris l’initiative de noter les comptes sectaires dans le cadre de poursuites judiciaires.

Il a noté que le discours dangereux dans la déclaration sur la « justice déguisée » et la « justice politisée » est une insulte inacceptable et honteuse et un affaiblissement de l’autorité judiciaire.

Il a souligné que le moment choisi pour la déclaration est suspect,pendant que le président de la République s’efforce de former un gouvernement pour faire face aux graves souffrances dont souffre le peuple libanais.

Il a déclaré: « La Présidence de la République continue de faire face aux l’acune et l’audit ciblé des comptes de la Banque du Liban et d’autres installations de l’État pour déterminer les pertes et la responsabilité.