SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 December 2022, Wednesday |

La suspension de l’enquête du port est entrée dans sa septième semaine

Plus d’un mois après sa saisine, la présidente de la Cour de cassation civile, la juge Rola Al-Masry, a reçu le procès intenté par les avocats de la défense des députés Ali Hassan Khalil et Ghazi Zeaiter, contre le président de la première chambre de la Cour de cassation, le juge Naji Eid et son conseiller, le juge Rozine Ghantous.

Ils y demandaient de l’empêcher de prendre une décision sur la demande de récusation de l’enquêteur judiciaire dans le dossier de l’explosion du port de Beyrouth, le juge Tarek Bitar, et de renvoyer l’examen à un autre tribunal, après que les prétendants aient mis en doute l’impartialité du juge Eid et de son conseiller.

La juge Al-Masry et les membres de sa cour travaillent sur cette affaire, après le délai de trois jours accordé aux juges Eid, Ghantous et Bitar pour exprimer leur opinion et aucun d’entre eux n’a donné de réponse à cette affaire.

Une source judiciaire a confirmé à « Sawt Beirut International » qu’Al-Masry « a inclus le procès pour renvoyer Bitar dans son dossier, pour découvrir les raisons impérieuses que les agents de Khalil et Zuaiter ont données pour disqualifier Bitar, et pour établir si elle a besoin de documents supplémentaires avant de prendre sa décision finale ».

A compter d’aujourd’hui, mardi, «la suspension de l’enquête au port entrera dans sa septième semaine, en raison des poursuites engagées contre l’enquêteur judiciaire ».

Une référence aux droits de l’homme a révélé à « Sawt Beirut International », que:« les procureurs des victimes et des personnes affectées par l’explosion du port attendent la décision du juge Rola Al-Masry ».

Il a souligné que ceux-ci « ne resteront pas les bras croisés compte tenu de l’obstruction délibérée de l’enquête et de la violation des droits des victimes ».

La source a évoqué « la possibilité d’une action en justice, interne et externe, pour retirer ce dossier aux familles, et ces démarches surprendront tout le monde ».

    la source :
  • Sawt Beirut International