SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 December 2022, Tuesday |

La tension et le blocage des routes dominent à nouveau Khaldeh… Voici les détails

Les clans arabes ont tenu une réunion de solidarité avec leurs fils arrêtés dans les événements de Khaldeh, après la prière du vendredi dans la rue arabe à Khaldeh, à laquelle ont participé un certain nombre d’érudits, de juristes et de chefs de clan de tout le Liban.

Après la réunion de solidarité, des jeunes hommes des fils d’Arab Khaldeh ont bloqué la route au niveau de l’autoroute côtière entre Beyrouth et le sud dans la localité de Khaldeh, tandis qu’un groupe de jeunes hommes s’est dirigé vers l’autoroute côtière et a procédé à sa coupure au milieu d’un fort déploiement de l’armée.

Selon la salle de contrôle du trafic, les tunnels de l’aéroport ont été coupés dans les deux sens, et la route a été coupée dans la direction de Costa Brava – Ouzai.

Pendant ce temps, un état d’anticipation et de prudence prévaut parmi les habitants de la zone de Khaldeh et du quartier, car un certain nombre de membres des tribus arabes ont installé une nouvelle tente hier soir.

Et des sources ont indiqué que cette nouvelle tente se trouve à proximité du centre de Shebli, dans le voisinage duquel les affrontements de Khaldeh ont eu lieu précédemment.

Il est à noter que les familles des détenus des clans de Khaldeh avaient exprimé leur fort mécontentement à l’égard des calomnies menées par le tribunal militaire, en particulier par le premier juge d’instruction militaire, Fadi Sawan, alors que vingt et un jeunes hommes de Khaldeh y sont toujours détenus.

Dans une déclaration publiée hier soir, les familles se sont étonnées qu’aucun des membres armés du « Hezbollah » n’ait été arrêté jusqu’à présent, qui ont attaqué Khaldeh et terrorisé les femmes, les enfants et les personnes âgées, et ceux-ci sont connus par leurs noms et adresses auprès des services de sécurité qui les suivent.

De plus, les familles ont tenu pour responsables toutes les autorités religieuses, partisanes, politiques et sécuritaires de la dignité et de la sécurité de leurs fils arrêtés. Et les familles ont appelé tous les membres des clans de la patrie et les expatriés à rester unis pour surmonter cette épreuve et à faire pression sur toutes les autorités concernées pour libérer les détenus et clôturer ce dossier, afin de préserver la coexistence et la paix civile.

Pour sa part, le chef du Parti socialiste progressiste, Walid Joumblatt, a reçu hier au Clemenceau une délégation de la commission chargée du suivi de la question de Khaldeh, composée du juge Cheikh Khaldoun Oreimit, représentant le Mufti de la République, Cheikh Abdul Latif Derian, un membre du Bloc du Futur, la députée Rola Al-Tabash, et le secrétaire général du Mouvement du Futur, Ahmad Hariri, et le responsable du Mont Liban au sein du mouvement, Walid Serhal, en présence du membre du Rassemblement démocratique, le député Bilal Abdullah, et du sous-secrétaire du ministère de l’Intérieur de Choueifat-Khalde, Marwan Abi Faraj.

Et la réunion a abordé les derniers développements dans les efforts en cours pour traiter les répercussions de la question de Khaldeh, en particulier après l’émission de l’acte d’accusation dans l’incident, et il a été convenu d’activer et d’intensifier les réunions du comité et sa communication avec les services de sécurité et les forces politiques concernées, et de mettre l’accent sur le calme et le recours au système judiciaire et à la référence de l’État.