SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2021, Friday |

L’Ambassadeur du Liban en Arabie saoudite et à Bahreïn: Les actions contre les résidents libanais du Golfe vont s’aggraver

Le cardinal patriarche Mar Bechara Boutros Al-Rahi a rencontré, ce matin, à l’édifice patriarcal de Bkerké, l’ambassadeur du Liban en Arabie saoudite Fawzi Kabbara et l’ambassadeur du Liban à Bahreïn Milad Nammour.

Une présentation a été faite des défis auxquels sont confrontés les Libanais dans les pays de la diaspora, notamment au Royaume d’Arabie Saoudite et à Bahreïn.

Les deux ambassadeurs ont également informé Al-Rahi de la rechute de la récente crise des agriculteurs et industriels libanais, avec leur incapacité à exporter et à voyager vers les pays du Golfe.

Les deux ambassadeurs ont estimé que « la récente crise diplomatique, sur fond de déclarations du ministre Qardahi, s’aggrave de jour en jour, en stoppant la délivrance des visas et en stoppant la réception des exportations libanaises.

Et que la solution est de prendre les mesures nécessaires pour ramener les choses à leur cours normal, et c’est ce qui a été présenté avec Sa Béatitude.

C’était une affirmation du rôle des États du Golfe pour aider le Liban et soutenir son économie, et la nécessité d’accélérer la remise sur les rails avant que l’écart ne se creuse.  »

Concernant les mesures qui ont été prises et sont prises à l’encontre des résidents libanais des pays du Golfe, les deux ambassadeurs ont souligné que « l’affaire est grave et va s’aggraver dans la période à venir.

Cela a des répercussions catastrophiques : les importations libanaises en provenance d’Arabie saoudite à elles seules s’élèvent à 600 millions de dollars par an, et les usines libanaises risquent donc de fermer leurs portes. «