SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 July 2022, Tuesday |

L’ambassadeur égyptien: Le prix de l’approvisionnement en gaz du Liban est inférieur de 30% du prix du marché mondial

Le Premier ministre par intérim, Najib Mikati, a reçu au Grand Sérail, l’ambassadeur d’Egypte au Liban, Yasser Alawi, et le président du conseil d’administration de la holding égyptienne de gaz naturel « Egas », Magdy Galal.

L’ambassadeur égyptien a indiqué que la rencontre intervenait « à l’occasion de la signature aujourd’hui par Jalal du contrat de fourniture de gaz au Liban ».

Alawi a souligné que « l’Egypte a un engagement stratégique pris au plus haut niveau pour soutenir l’Etat libanais ».

Il a déclaré : « Au moment de l’explosion du port de Beyrouth, nous étions ensemble, et aujourd’hui nous sommes aux côtés du Liban pour l’aider à sortir de cette crise.

Vous vous souviendrez bien sûr de l’effort principal entrepris par le Président Najib Mikati lorsqu’il a rencontré Son Excellence le Président à deux reprises, la première en décembre et la seconde en février, et qu’il a été convenu de lancer cette piste.

Aujourd’hui, nous avons accompli tous les détails techniques, contractuels et commerciaux, et le dernier mot est au sens figuré, car le prix qui a été convenu pour la fourniture de gaz est inférieur de trente pour cent au prix du marché mondial, et ce prix est pour soutenir le Liban et une partie de l’engagement égyptien permanent pour soutenir le Liban jusqu’à ce que nous sortions ensemble de cette crise Les temps difficiles que ce pays bien-aimé traverse ».

Il est à noter que le Liban a signé aujourd’hui un accord d’importation de gaz avec un représentant de la Société égyptienne de gestion du gaz naturel au ministère de l’Énergie, en présence de l’ambassadeur égyptien, Yasser Alawi.

Le ministre intérimaire de l’Énergie, Walid Fayyad, a souligné que « cet accord n’aurait pas eu lieu sans l’adoption du projet par l’Égypte dès le premier instant, en le suivant dans ses détails et en soutenant toutes ses étapes, conduisant à garantir une augmentation de la quantité ».

Il a souligné que « cet accord sécurise une alimentation électrique jusqu’à 4 heures supplémentaires au Liban, dont il a désespérément besoin ».