SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 September 2021, Friday |

Lancement d’un programme de soutien pour les familles vulnérables

Le ministre des Affaires sociales du gouvernement intérimaire libanais a annoncé le lancement de la carte de financement en espèces pour 500 000 familles et a déclaré que des négociations étaient en cours sur son financement, dont une partie fait partie de la nouvelle allocation de droits de tirage spéciaux du FMI et des prêts de la Banque mondiale.

« La carte est loin d’être discrétionnaire, pas une carte électorale, et il existe un système pour recevoir les plaintes, et la carte de financement sera payée en dollars américains ou son équivalent en lire libanaise sur le marché parallèle », a déclaré le ministre des Affaires sociales Ramzi Moucharafieh lors du lancement de la carte de financement.

« Nous espérions un plan économique intégré qui sortirait les gens des ennuis et nous mettrait sur la bonne voie pour aller de l’avant », a déclaré Moucharafieh.

« La solution est de former un nouveau gouvernement et nous aimerions que ce soit lui qui ait lancé ce programme, et nous voulons soutenir les familles qui ont déjà besoin de soutien sur la base de « riches » plutôt que de « pauvres » et nous donnerons 25 dollars par personne et un maximum de 126 dollars par famille », a déclaré le ministre de l’Economie Raoul Nehme.

« Notre objectif est d’exclure les nantis et nous leur demanderons des informations, des numéros d’identité, des passeports et des comptes bancaires s’ils existent, et nous vérifierons toutes les informations », a déclaré Nehme.

Il a déclaré « Le chef de famille est celui qui remplit le formulaire et met des informations sur toute la famille et la demande est fournie en ligne ou par le biais de centres ministériels ou d’ONG, et peut appeler le numéro chaud 1747 pour toute aide dans le processus d’inscription, et toutes les familles peuvent s’inscrire au programme sans exception, et ceux qui savent que c’est abordable, nous espérons qu’ils ne s’inscriront pas pour faire de la place aux familles les plus dans le besoin ».

L’année dernière, le Gouvernement a lancé un programme d’appui pour financer l’importation de produits de base tels que le blé, le carburant et les médicaments, qui ont épuisé les réserves de change et sont en cours d’élimination.