SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

L’ancien Premier ministre: Les propos de Bassil sont la preuve qu’il perdra lors des prochaines élections législatives

Charly Azar

Le gendre de Aoun, qui est puni par les Etats-Unis, a comparu pour des accusations de gaspillage et de corruption, le représentant, Gebran Bassil, achevant toutes les représentations de sa pièce sous le titre « L’amour sans fin » entre lui et le Hezbollah.

Bassil a essayé, sans succès, de commercialiser son ancien produit, car il ne pouvait plus vendre ses produits périmés sur les marchés des chrétiens en particulier et des Libanais en général.

Lors d’une conversation téléphonique avec un ancien Premier ministre, il a commenté en riant: « Normalement, je n’ai jamais entendu Bassil, et je n’ai pas non plus écouté ce qu’il dit.

Mais comme aujourd’hui c’est dimanche, j’ai décidé de regarder et d’entendre ce qu’il dirait, même si j’étais certain à l’avance qu’il déformerait, comme d’habitude, les faits.  »

Et l’ancien premier ministre d’ajouter, via « Sawt Beirut International »: C’est drôle de dire que Bassil a choisi l’accord de Mar Mikhael au lieu de Tayouneh.  »

L’ancien Premier ministre souligne que les propos de Bassil sont la preuve qu’il perdra lors des prochaines élections législatives.

Il souligne que Bassil est en état de crise alors qu’il tente de relancer l’accord de Mar Mikhael pour se sauver, tirant des flèches sur le président du Parlement.

L’ancien Premier ministre conclut que parler des pouvoirs de la Présidence de la République et dire que le Hezbollah a violé ces pouvoirs n’est pas nouveau.

Le Hezbollah touche chaque jour le sanctuaire des trois présidences.

Si Bassil s’est réveillé de l’ivresse de Mar Mikhael aujourd’hui, les Libanais se sont réveillés il y a longtemps, et aujourd’hui sa pièce de théâtre entre lui et le Hezbollah est dépassée.