SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

L’approche du Hezbollah sur le dossier de la présidence « d’un point de vue iranien »

Le journal Nidaa Al-Watan a estimé que l’approche du Hezbollah dans le dossier présidentiel ne peut être isolée de la vision des développements dans la région « d’un point de vue iranien ».  »

Considérant que ce qu’a fait le chef du bloc « Fidélité à la Résistance », le député Muhammad Raad, lorsqu’il a souligné avec certitude que le « Hezbollah » peut livrer « qui veut » au palais de Baabda.

Contrairement aux informations rapportées sur les efforts de Paris pour faire mûrir un consensus international-arabe sur un panier de noms qui comprend certains candidats potentiels à la présidence qui jouissent des caractéristiques souveraines et réformatrices requises dans la première présidence.

Les milieux politiques ont vu que le « Hezbollah » a intensifié ses positions sur les élections présidentielles, en se basant sur le fait que son secrétaire général a tracé des « lignes rouges » sur le candidat acceptable et inacceptable pour le parti.

Jusqu’à l’assurance du chef de son bloc parlementaire qu’il n’y aura pas de président de la république à moins que le parti ne le veuille.

Il s’agit plutôt d’une escalade qui est stockée dans son arrière-plan, une tentative visant à élever le plafond des différences dans les positions libanaises internes, afin de prolonger le vide.