SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 18 September 2021, Saturday |

L’Arabie saoudite déjoue la contrebanded’une demi-tonne de drogue par un réseau lié au Hezbollah

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, le colonel Talal Al-Shalhoub, a annoncé jeudi à l’aube qu’il avait déjoué une tentative d’un réseau de production et de contrebande de drogue lié à l’organisation terroriste libanaise Hezbollah de faire passer (451 807) comprimés d’amphétamine dans le Royaume, par mer du Liban à la République fédérale du Nigeria, cachés dans du matériel mécanique, où ils ont été coordonnés avec leurs homologues de la République du Nigéria et saisis avant d’être expédiés dans un autre pays et envoyés dans le Royaume.

Le porte-parole de la sécurité a noté la coopération positive des homologues de la République fédérale du Nigéria dans le suivi et la saisie des stupéfiants, soulignant que le Royaume continue de suivre les activités criminelles visant la sécurité du Royaume et de ses jeunes avec des drogues, et de les traiter et de les contrecarrer, et d’arrêter les personnes impliquées, a rapporté l’Agence de presse saoudienne (SPA).

Ligne rouge

En juin, le ministère saoudien de l’Intérieur a annoncé qu’il avait déjoué une tentative de contrebande de 14,4 millions de comprimés de stupéfiants dans une cargaison de barres de fer en provenance du Liban, à la suite d’une décision prise le 23 avril d’interdire l’entrée ou le transit de légumes et de fruits libanais depuis son territoire après avoir contrecarré la contrebande de plus de deux millions de comprimés de stupéfiants cachés dans les expéditions de fruits libanais.

Commentant la question, le ministre saoudien de l’Intérieur a déclaré que la sécurité du royaume était une ligne rouge.

L’Arabie saoudite a également déclaré que les parties prenantes avaient noté le ciblage accru des trafiquants de drogue au Liban par le royaume. Elle a déclaré « Les autorités libanaises devraient fournir des garanties documentées pour mettre fin au trafic systématique de drogue ».

Elle a ajouté que le ministère de l’Intérieur assurerait le suivi d’autres missions et expéditions en provenance du Liban.

    la source :
  • alarabiya