SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

L’archevêque Aoudé définit les critères du prochain président

Le métropolite de Beyrouth et de ses environs grecques orthodoxes, l’archevêque Elias Aoudé, a appelé « la Chambre des représentants à se réunir afin d’élire un président de la République dans le délai constitutionnel spécifié ».

Dans son sermon du dimanche, il a déclaré : « Le président que nous voulons est un président proche de son peuple, conscient des préoccupations de ce dernier, adoptant ses rêves et travaillant pour les réaliser. Un amoureux de son pays, qui se sacrifie pour le servir. Une personne qui restaure la souveraineté et la stabilité de l’État, et améliore son pouvoir grâce à sa sagesse, ses connaissances et son expérience, et non par le biais de ses partisans. Un président qui redonne au Liban sa position dans le cœur de ses enfants d’abord, puis dans son entourage et dans le monde, construit son avenir sur des fondations solides qui ne sont pas ébranlées par les moindres tempêtes, a une vision claire et une forte personnalité avec humilité, améliore la sélection et la direction de son équipe de travail, anticipe les événements et prévoit l’avenir. »

Il a ajouté : « Courageux là où il le faut et modeste quand il le faut, sans affiliation autre que celle envers le Liban, respecte la constitution et les lois et ne tolère pas ceux qui les violent, applique les principes démocratiques, respecte les valeurs et ne fait pas de compromis ni ne renonce à un droit. En bref, nous avons besoin d’un président libre des charges d’intérêts et de liens, qui place l’intérêt du Liban devant ses propres intérêts, et ne travaille que pour sa réalisation, afin que le peuple se rassemble autour de lui et le suive. »