SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

L’archevêque Aoudé parle « d’un flau qui érode notre patrie »

Le métropolite de Beyrouth et ses dépendances pour l’archevêque grec-orthodoxe Elias Aoudé a présidé la liturgie et les funérailles à l’occasion du 16e anniversaire du martyre de Gebran Tueini et de ses deux compagnons.

L’archevêque Aoudé a déclaré dans son homélie du dimanche:

Aujourd’hui, nous nous souvenons d’un homme qui n’a pas éludé les droits de son pays, que nous n’avons pas encore vraiment atteint pour célébrer. Alors que beaucoup se sont rétablis et ont fui, Gibran est retourné dans son pays et a travaillé pour le protéger.

Depuis 2005, Gebran réclame ce que les Libanais exigent encore, et après avoir été surpris par le bombardement de la capitale, nous n’avons pas été surpris par la tentative de cacher la vérité car cette approche s’est enracinée dans notre Liban par manque de responsabilité, manque de responsabilité et ne punir aucun contrevenant à la loi, ce qui nous a conduits à ce chaos.

Attaquer la justice et les juges et se soustraire à la justice est un fléau qui ronge notre pays. «